Sortie aujourd'hui du N°4. A découvrir bien sûr !

TELECHARGER VOTRE N°4 GRATUITEMENT CI-DESSOUS

Les Cahiers Recherche et Innovation dans les Foires, Salons, Congrès N°4

Sommaire

|   GRAND ENTRETIEN RECHERCHE AVEC NATHALIE FABRY, Economiste, Tourisme d’affaires et Monde de l’Evènement, p. 3

|   L’énergie fiéristique, p. 10

|   RENCONTRE-USINE EVENEMENT POINT ZERO

AVEC LAURENT TRIPIED, CEO de bziiit (Start UP), p. 24

EPISODE I – LE CES DE LAS VEGAS, PUISSANCE ET ENERGIE DES EVENEMENTS, p.25

EPISODE II – LES REVELATIONS DE LA CAPTATION DIGITALE, p. 29

EPISODE III – VISION DU MONDE DE L’EVENEMENT, p.34

|   Sauve qui peut la plateforme : bienvenue dans l’économie mondiale, p.38

 

En introduction

ENTRETIEN

avec Nathalie FABRY

Economiste, Maître de conférences à l’Université de Paris Est Marne-La-Vallée (UPEM), Directrice de l’IFIS (Institut Francilien d'Ingénierie des Services), Directrice de la mention de Master « Tourisme », responsable pédagogique de deux parcours de M2 : Luxury Hospitality et Meeting and Event Industry

 

Nathalie FABRY fait partie des quelques chercheuses et chercheurs à s’investir en France, pour une partie de ses recherches, sur le Tourisme d’affaires et le monde de l’Evénement. Elle nous décrit, dans cet entretien, le périmètre de ses recherches, l’enseignement de son master et son regard sur les collaborations possibles entre la Recherche et les professionnels. Ses étudiants deviendront eux-mêmes des professionnels de l’Evènement.

RENCONTRE-USINE

EVENEMENT POINT ZERO

Avec Laurent TRIPIED, CEO de bziiit (Start up)

 

Il était difficile de laisser « Entretien » pour seul titre de cet échange avec Laurent TRIPIED, cofondateur et CEO de bziiit, parce que ce qu’il dit est opératoire, donne des idées, permet de se projeter, d’imaginer des nouvelles pistes dans le monde de l’événement. Les professionnels de l’événement qui liront cet entretien devraient y trouver de quoi méditer sur leur métier, sur l’approche des starts up, sur les enjeux de l’événement, et concrètement sur les croisements digital-event, datas-actions. C’était une RENCONTRE-USINE parce qu’il est possible d’y assister à des fabrications de stratégies, d’idées, de concepts, d’offres et parce que peut s’y sentir combien les événements eux-mêmes sont des fabriques à faire des « des pas de géant ». EVENT POINT ZERO : au bout du digital, en plein cœur des réseaux sociaux et de leur vitalité, les événements, c’est très simple. Et c’est si simple que bziiit a décidé de pivoter   entièrement sur l’événement et son leitmotiv est clair : « EVENT DATA REVELATOR ». Bziiit sait capter le réel digital des événements et agir, pour le compte des exposants, des organisateurs des territoires, demain des visiteurs, pour assurer leur réussite et aussi plus profondément accompagner et participer aux transformations de l’évènement. Le start upper est un pro du pitch, 3 minutes, 1 minutes, moins... Là, c’est un anti-pitch, mais si près de l’esprit start up. Alors nous avons construit cette rencontre en trois grands EPISODES : ENERGIE ET PUISSANCE DES EVENEMENTS, REVELATION DE LA CAPTATION DIGITALE et VISION DU MONDE DE L’EVENEMENT.

L’ENERGIE FIERISTIQUE

L’énergie fiéristique (de l’adjectif italien fieristico et de fiera, foire) naît des bonnes rencontres faites sur les Foires et Salons : elle donne envie de « manger le monde ». Elle est bien plus forte que toutes les « trade show fatigues » dont certains se plaignent, et autre que l’effet waouh du grand mouvement expérientiel de la profession. Elle ouvre les foires et salons au monde du dehors, les sortent de l’enceinte de leurs halls d’exposition vers l’actualité et la complexité des marchés, plus largement de l’économie et de la société. Elle est une énergie positive pour penser l’évolution des foires et salons.

SAUVE QUI PEUT LA PLATEFORME : BIENVENUE DANS L’ECONOMIE MONDIALE

Il est bien difficile de trouver une petite place pour les Foires et Salons dans les théories économiques actuelles, comme s’ils ne pouvaient constituer un rouage essentiel de l’économie qu’à une autre époque, lointaine et révolue. Mais quel mystère puisqu’il n’y a jamais eu autant de Foires et Salons qu’aujourd’hui ? Et notre économie contemporaine, en pleine révolution digitale, semble bouleversée par des plateformes monstrueuses, GAFA ou autres. Or les Foires et Salons aussi sont des plateformes, « des marchés bifaces ». Et ceux-là font aujourd’hui l’objet des attentions des plus grands économistes, Nobel ou pas. L’idée de plateforme n’est-elle pas, alors, une voie pour repenser le rôle des Foires et Salons sur la scène économique mondiale ?

L'ENSEMBLE DES CAHIERS ICI

 

Tag(s) : #LES CAHIERS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :