Cet article est un extrait d’une étude (intitulée "Constellation") réalisée par NUNDINOTOPIA sur une série de rapports publiés au sein de la filière en France entre 2005 et 2010, dont ceux des auteurs CHARIE, PLASAIT et MARGOT-DUCLOT et a pour thème le rôle de la psychologie comme un des leviers stratégiques d'avenir pour la filière Foires, Salons et Congrès en France. Il renvoie à la fin aux éléments plus complets du travail mené.

Psychologie et Stratégie dans les Foires, Salons et Congrès (Extrait de l'étude "Constellation")

En 2013, le German Convention Bureau publie, à l’occasion de ses 40 ans, un rapport sur l’évolution de la filière : « The evolution of Germany’s meeting and convention industry, CONVERSATIONS, IDEAS, STORIES »[1]. Sur les cinq grandes parties de ce travail, une est entièrement consacrée à la « PSYCHOLOGY », entendue comme celle qui a lieu dans les rencontres entre individus dans les différents formats de réunion. Cette attention soutenue à la psychologie dans les relations n’apparaît pas dans les rapports français. En revanche le décryptage sans réserve, franc et critique, de la psychologie des acteurs de la filière et l’appel à l’esprit collectif fait lui florès, en particulier dans le rapport Charié. Il nous faudra analyser la manière dont les filières dans d’autres pays produisent un savoir sur leur métier des FSC, en particulier la filière allemande. S’il est difficile en France de parler d’une filière des FSC en tant que telle, cela l’est encore plus à l’échelle mondiale. Les états d’esprit en tout cas divergent largement, en Allemagne, la psychologie comme atout incontestable et singulier des rencontres professionnels, en France la psychologie comme outil d’analyse des défaillances de la filière, mais aussi éventuellement de ces victoires à venir.

La description des passions tristes, vers la revitalisation

L’égoïsme, l’indifférence, l’agressivité et la jalousie, les reproches éloignent les acteurs de la filière du succès. Nous avons vu que la constellation définissait bien comme base des enjeux la nécessité d’une « volonté politique »  et d’un esprit collectif. Mais il faut profiter de l’insistance avec laquelle le député Charié décrit les passions tristes de la filière qui diminuent autant ses puissances d’action et la construction de son collectif. Il les dit, sans y prendre part, décrivant, une à une, ces passions qu’il faut renverser pour devenir productif et efficace. Il s’agit bien, non pas d’éliminer les passions, mais d’en atteindre d’autres, cette fois-ci heureuses, l’attention aux autres en commençant par les clients, le partage, la joie, le goût de créer ensemble, l’ambition (qui a aussi ses travers). La seule passion négative qui reste encore dans cette constellation est celle de la peur instillée par le rappel du constat de perte de compétitivité : il faut « réagir ».

Au fond, cet enjeu de « revitalisation » énoncé dans le rapport Charié ou de fédération des « énergie » est à prendre très au sérieux. Les seules Raison et Méthode ne feront pas l’affaire. La stratégie implique un rôle-clef de la tournure des états d’âme des acteurs de l’activité.

Les causes, l'engagement, la fierté, l'enthousiasme

Cette place donnée aux passions a un lien particulier avec le rôle même des FSC de traduire, par leur existence, plus largement des engagements, des grandes causes, d’être des formes d’expression d’un esprit d’une filière, d’un territoire. La psychologie est au cœur de la filière des FSC, déterminante dans la qualité des relations, indispensable à la construction d’un collectif, au tissage des liens.  Elle est aussi l’une des résultantes mêmes et résultats des manifestations qui contribuent à créer un esprit commun, une culture d’une communauté, avec toutes ses portées symboliques sur les marches, entre les nations, etc.

Evidemment, devenir psychologue pour être meilleur stratège n’est pas aisé. Mais nous devons profiter de ce signe et de l’opportunité qu’il peut représenter pour développer l’activité des FSC et son rôle : inclure de manière déterminante des objectifs psychologiques et des actions sur le champ psychologique de l’ensemble de la filière, de ses modes de rencontre à ses finalités.

Les professionnels des FSC sont profondément plongés, certes dans leurs passions propres, mais aussi dans la prise en compte de la psychologie dans les manifestations et les services qu’ils produisent. Mais les mots ne sont pas dits, ou ils restent trop secondaires. On voit apparaître aujourd’hui dans la profession des sujets plus clairs sur « l’engagement », « la fierté »[2], ou sur l’ « enthousiasme »[3]. Apparaît aussi de manière récurrente l’idée qu’il y aurait dans l’organisation des salons français une « french touch ». La psychologie n’est pas donc persona non grata de l’activité des FSC. Reste aujourd’hui à lui donner toute son ampleur.

Phénomènes vivants

Voilà qu’il faudrait presque s’occuper de l’ « âme » des foires, salons et congrès, ou de leurs « âmes ». Dit ainsi les têtes risquent vite de se détourner, nous tombons dans la fiction ou le fantastique. Pourtant il s’agit en quelque sorte de cela, sans filer le coton du romantisme et les longues clameurs des belles âmes, mais pour insister sur les vertus de cet immatériel, cet incalculable pourtant très efficace. L’âme n’est rien d’autre que le souffle de la vie et si à la place de ce psychologisme facile, nous employions les notions de « live », peut-être nous y retrouvions-nous plus tranquillement. Les FSC sont des phénomènes vivants et cela doit déterminer leur stratégie. Et cette vie a à voir avec la construction d’entente, d’accord entre des acteurs divers, de production de culture commune, de repères et de croyances partagées, de sacré sans doute (depuis si longtemps dans le cœur des foires). Cela n’est pas dit dans notre constellation, nous extrapolons. Mais que la psychologie devienne un levier stratégique pour les FSC, que les FSC soient à leur tour des manières d’inclure dans les filières, les marchés et les territoires, plus largement la société, les leviers de la psychologie, l’information est d’importance. Prenons les simples notions de croyance, de confiance :ne sont-ils pas clefs des échanges, de l’économie, de l’existence sociale.

 

Au cœur du sens des événements se nichent bien les puissances d’une psychologie possible.  Les Foires, Salons et Congrès donnent de l’âme donc.

 

(Extrait du Livre blanc, partie 4 Captation. Captation 2 : Filière / CONSTELLATION. C. extrait)

 

[1] German Convention Bureau, « The evolution of Germany’s meeting and convention industry, CONVERSATIONS, IDEAS, STORIES », Berlin 2013

[2] Thèmes abordés dans le congrès de l’UNIMEV, SYT -See You There – 2017.

[3] L’anthropologue Bertrand Pulman mène un travail d’enquête avec la fédération UNIMEV. Il présente ainsi son travail lors de la célébration des 50 ans de Promossalons en octobre 2017 : « En tant qu’anthropologue, j’observerai et rencontrerai pendant deux ans les acteurs du secteur, à travers une enquête documentée. J’ai la chance que l’Unimev m’ouvre les portes. Cette relation est gagnant-gagnant. L’étude aboutira à la production d’un livre scientifique, avec un texte sociologique et des photos. Il n’est pas question d’un livre promotionnel. J’essaierai de mettre en relief la force du secteur, l’enthousiasme qui s’en dégage. Ensuite, nous le déclinerons sous des formats plus diversifiés et modernes », extrait du compte-rendu publié par Promosalons de l’événement du 6 octobre 2017 à l’Hôtel Potocki à Paris, intitulé : les mutations du média salon et de son marketing international.

Les six rapports de la constellation :

CHARIE Jean-Paul, Foires, salons, congrès : pour que la France rime avec croissance, Rapport d’information de la commission des affaires économiques, Assemblée nationale, février 2006

MARGOT-DUCLOT Jean-Luc, Rapport de mission sur le Tourisme d'Affaires, remis au Président de la Région d'Ile-de-France J.P. Huchon, 2005

PLASAIT Bernard, Le tourisme d’affaires : un atout majeur pour l’économie, Rapport pour le Conseil économique et social, juin 2007.

 

COMITE NATIONAL DE PILOTAGE DES FOIRES, SALONS ET CONGRES, Rapport d'étape, 4 décembre 2007, par FSCEF (ex-UNIMEV), CCIP, FRANCE CONGRES

 

PREMIERES ASSISES NATIONALES DE L'INDUSTRIE DES RENCONTRES ET EVENEMENTS PROFESSIONNELS, 28 janvier 2008 à Paris-Nord Villepinte, Une filière mobilisée pour hisser la France au premier rang mondial, par FSCEF (ex-UNIMEV), CCIP, FRANCE CONGRES

 

MARGOT-DUCLOT Jean-Luc. Contribution de l'Agence Régionale de Développement à la SRDEI de la Région Ile de France, la filière des Rencontres et Evénements Professionnels en Ile-de-France, 2010

 

Tag(s) : #Constellation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :